La france aurait donc des difficultés à rattraper son retard par rapport à d'autres pays européens, rappellons que l'Allemagne a décidé en 2002 de rendre accessibles tous les supports d’information publics (Internet, Intranet, CD-Rom, DVD). Le Royaume-Uni a été encore plus précoce puisque son Disability Discrimination Act a été adopté en 1995. (source alsacréations)

Lors de son interview par 01net, Dominique Burger (BrailleNet) explique : Aujourd'hui, du côté des pouvoirs publics, l'heure est aux économies. Mais, à mon avis, c'est un mauvais calcul. Plus on retarde le chantier de l'accessibilité Web, plus il coûtera cher. Le jour où l'on réalisera que l'ouverture du Web à tous est une nécessité absolue, il faudra alors reconstruire tous les sites.

Le chantier de l'accessibilité des sites webs français est donc loin d'être terminé. Il ne reste plus que deux ans aux sites des administrations française pour se mettre en conformité, un dossier à suivre...